Posté le 18 février 2020 Par Dans En avant, International Avec 189 Vues

« Liberté, révolution, féminisme » : des centaines de milliers de femmes ont manifesté en Irak le 14 février

Des centaines de milliers de femmes irakiennes ont participé le 14 février à des manifestations massives contre la violence et les meurtres perpétrés par les forces de sécurité gouvernementales et les milices armées contre les protestataires. Ces manifestations étaient organisées dans les plus grandes villes du pays, entre autres à Bagdad, Bassorah, Nasiriyah, Najaf et Karbala,

Les manifestantes se sont également mobilisées pour l’égalité, affirmant leur droit de manifester aux côtés des hommes irakiens, en claire opposition avec les récentes déclarations du puissant chef religieux chiite irakien Muqtada al-Sadr. Pour ce dernier, les manifestations doivent être non-mixtes, les hommes et les femmes devant ainsi défiler de manière séparée.

Face à cette tentative de division du mouvement social, Les femmes mobilisées ont notamment brandi des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : « Séparer la religion et l’État vaut mieux que séparer les hommes et les femmes », ou « Révoltez, résistez et souriez parce que vous êtes la nation, la révolution sera accomplie par vous ».

De plus, des slogans tels que « mettre fin à la discrimination à l’égard des femmes », « mettre fin à la ségrégation sexuelle », « les femmes sont la révolution, pas des parties génitales » ou encore « Liberté, révolution, féminisme », ont largement été repris par la foule.

La place des femmes est essentielle dans la mobilisation sociale irakienne

Quelques jours avant la journée de mobilisation nationale du 14 février, la Ligue des femmes irakiennes avait de nouveau condamné « les violences excessives commises par les services de sécurité irakiens » depuis le début du puissant mouvement social en Irak en octobre 2019.

Au cours de ces derniers mois, plus de 600 manifestants ont été tués et au moins 20 000 personnes ont été blessés par les forces de répression. Les femmes – qui ont participé et même dirigé certaines des manifestations – ont été soumises à des violences particulièrement brutales, avait également ajouté la Ligue des femmes dans son dernier communiqué.

La puissante mobilisation sociale qui agite l’Irak exprime les revendications de la population contre la corruption de la classe politique, le chômage, la déliquescence des services publics, l’ingérence persistante des Etats-Unis et de l’Iran dans le pays.

Lire aussi : le mouvement social irakien oblige le Premier ministre à présenter sa démission

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

À propos