Posté le 4 décembre 2019 Par Dans Luttes Avec 500 Vues

Grève générale : quels enjeux immédiats au soir du 5 décembre ?

On le voit, on le sent, une nouvelle page d’histoire sociale va s’ouvrir ce 5 décembre avec le premier jour de la grève générale contre la réforme des retraites. Avec ce projet, Macron a réussi à coaliser contre lui une très large majorité de la population, amplifiant le mécontentement et le refus des politiques de casse sociale.

Pour la première fois depuis longtemps, de larges pans de la société ont décidé de passer à l’action. Cette irruption de millions de personnes dans la lutte ne peut que bouleverser les règles du jeu et bousculer un pouvoir trop habitué à imposer ses réformes sans conflit à la hauteur des enjeux.

Des syndicalistes parlent déjà de la plus grande grève du 21e siècle en France. De quoi espérer établir un précédant qui marquera les esprits, et pourra surtout être un point d’appui pour la reconduction immédiate de la grève générale.

Les principaux enjeux de la grève générale à partir du 5 décembre

L’un des enjeux de la grève générale du 5 décembre est de redécouvrir ensemble ce que c’est qu’un pays totalement à l’arrêt. En frappant aux portefeuilles du patronat et de ses politiciens, nous pourrons ainsi redécouvrir notre propre force et comprendre collectivement que sans nous, sans notre travail, rien ne tourne. Que si nous produisons les richesses, alors cela veut dire que nous sommes les mieux placés pour décider de notre avenir et du choix de société que nous souhaitons pour nous, nos parents, nos enfants.

Un autre enjeu sera évidemment de connaître les taux de grévistes, secteur par secteur, entreprise par entreprise. La démonstration en pratique, et en vécu, que le mouvement est non seulement massif, mais embrasse l’ensemble du monde du travail dans toute sa diversité, sera la meilleure réponse aux mensonges des médias et du gouvernement.

Un troisième enjeu est d’éviter la grève par procuration et affirmer la solidarité de tous les travailleurs dans cette épreuve de force avec le gouvernement et redécouvrir la puissance de la grève générale, du tous ensemble, en même temps. Personne ne peut aujourd’hui se payer le luxe de laisser les cheminots ou les travailleurs des raffineries seuls et isolés.

Un autre enjeu, fondamental, sera de tout faire pour reconduire la grève dans l’ensemble des secteurs mobilisés, déborder les stratégies de communication du gouvernement et de cadenassage de la mobilisation sociale. Les échos qui nous parviennent de l’ensemble des secteurs indiquent d’ailleurs que de très nombreux syndicats CGT met en débat la grève illimitée reconductible dans les assemblées générales. De manière générale, l’enjeu est bien là, faire en sorte que la grève continue à se généraliser, et se prolonge dans le temps jusqu’à l’abandon, dans un premier temps, de toutes velléités de casser notre système de retraites.

Enfin, un cinquième enjeu, fondamental lui aussi, sera de mettre en avant un syndicalisme CGT de lutte des classes à la hauteur des enjeux contemporains, continuer à construire un plan de bataille CGT au niveau national et confédéral, à développer partout les initiatives interprofessionnelles.

Après le 5 décembre, certains diront qu’il y a des marges de négociation avec le gouvernement puisque que le texte du projet de loi n’est pas encore rédigé. D’autres diront qu’un simple avertissement suffira à « mettre la pression » sur le gouvernement. Soyons lucides, ces paroles et ces discours, qui seront diffusé à la télé pour fissurer l’unité du mouvement, n’apporteront que confusion et illusions.

Les choix du pouvoir sont des choix de classe, orientés par la volonté d’en finir une bonne fois pour toutes avec le principe même de la sécurité sociale et du modèle de protection sociale. Cela veut dire qu’ils ne reculeront sur leurs projets uniquement si nous ne leur laissons aucune porte de sortie.

La grève générale interpo du 5 décembre n’est que le début d’une lutte prolongée. A nous de faire plier ceux qui détruisent nos vies.

Lire aussi : Contre la réforme des retraites : réinventons nos modes d’actions, occupons les lieux de production

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

À propos