Posté le 9 octobre 2020 Par Dans En avant, Luttes, Perspectives Avec 612 Vues

« Pour l’emploi et la dignité, marchons à Paris le 17 octobre » : des organisations de la CGT appellent à une marche nationale

Depuis plusieurs semaines, des organisations territoriales et professionnelles de la CGT impulsent des marches pour l’emploi et la dignité dans plusieurs départements. Ces structures CGT appellent également à une grande marche nationale à Paris le 17 octobre (14h, Place de la République).

 

Initiées par l’UD CGT 13 qui a déjà organisé plusieurs marches dans les Bouches-du-Rhône depuis le 10 septembre (à Marseille, Vitrolles, Aix et Gardanne, Fos-sur-Mer…), ces initiatives interprofessionnelles ont d’ores et déjà commencé à faire tache d’huile. Dans le Nord, l’UD CGT a également coordonné une série d’initiatives, ainsi qu’une marche pour l’emploi et la dignité devant le siège social du groupe Auchan le 8 octobre. Des rassemblements ont aussi été organisés à Lyon, dans le Rhône, et à Avignon, dans le Vaucluse, tandis que d’autres initiatives sont en préparation à Bourges et à Orléans.

Plusieurs fédérations (Industries chimiques ; Commerces et Services ; Organismes sociaux, Services publics ; Industries du livre, du papier et des communications ; des mines et de l’énergie ; des Services publics, de la Santé ) et Unions départementales (Alpes de Haute-Provence, Bouches-du-Rhône, Nord, Cher, Indre, Loiret, Tarn-et-Garonne, Val-de-Marne, Hauts-de-Seine) et d’autres organisations CGT (Comités CGT chômeurs et précaires, des dizaines d’UL ou de syndicats locaux comme les Cheminots CGT de Versailles, les Cheminots CGT de Trappes, la CGT RATP Bus, la CGT Energie Paris, etc.) appellent ainsi à la convergence, à la lutte, à la multiplication des initiatives pour l’emploi et la dignité, et à la marche nationale à Paris le 17 octobre.

Soulignons au passage, que les fédérations CGT qui s’impliquent dans l’organisation des marches sont celles des secteurs les plus menacés par les PSE et les vagues de licenciement (exemples : Alinéa, Elior, Auchan, Cargill, Bridgestone, Total, Hutchinson…). Des syndicats locaux d’autres secteurs violemment attaqués par le patronat, comme la métallurgie, sont également parties prenantes, à l’image du syndicat CGT Permaswage, dans les Yvelines.

Ajoutons également qu’une marche pour l’emploi et la dignité est organisée au cours de la matinée du 17 octobre à Versailles devant la Préfecture. Les organisations CGT de base qui y participeront rejoindront par la suite la grande marche à Paris à 14h.

Marcher le 17 octobre, mettre la CGT à la hauteur des enjeux, poser des jalons pour la suite

Dans un matériel siglé CGT et mis en avant notamment par l’UD CGT 94, la raison de l’appel à la marche le 17 octobre est on ne peut plus claire : « Nous affirmons la nécessité de construire un processus de lutte inscrit dans la durée. »

« Venus de toute la France [nous marcherons à Paris le 17 octobre] parce que nous devons en finir avec l’exploitation capitaliste de l’être humain et de la nature parce que nous avons besoin de construire un nouvel horizon social et démocratique. », ajoute le tract qui appelle naturellement et à la mobilisation du secteur de la Santé et des Services publics le 15 octobre et à la convergence avec les marches des Solidarités, avec les sans-papiers, qui doivent également rejoindre Paris le 17 octobre.

La période actuelle, dramatique pour les salariés et les fonctionnaires dans tout le pays, impose un sursaut du mouvement ouvrier organisé. C’est bien là une des raisons majeures qui poussent les syndicalistes de classe dans toute la France à innover dans les modes d’actions, et à exiger une plus grande réactivité et combativité de l’ensemble de la CGT, du sommet à la base.

Pour beaucoup de syndicalistes, la CGT n’est pas encore à la hauteur de la situation. Alors que la casse sociale s’intensifie et que le gouvernement et le patronat entendent profiter de la crise pour obtenir le maximum de profits, comment engager la riposte générale du monde du travail sans mettre en branle toute la CGT dans la bataille, sans avoir de plan et de stratégie de lutte ?

C’est bien à ces questions que tentent de répondre ces organisations de la CGT qui appellent aux marches pour l’emploi et la dignité. Hors de questions en effet pour ces syndicalistes de ne rien faire et de rester les bras ballants et la bouche en cul de poule face aux drames et aux injustices provoqués par la crise systémique du capitalisme.

Les organisations CGT qui prennent part aux marches mettent ainsi en avant cette vérité essentielle : il faut s’attaquer, tous ensemble et en même temps à la cause, le système capitaliste, pour ne pas rester condamné à des luttes défensives et isolées les unes des autres.

D’ailleurs, pour ces structures CGT, si la marche nationale du 17 octobre permettra non seulement de relancer les outils syndicaux, de les mettre à la hauteur du contexte, elle sera également l’occasion de poser un jalon pour la suite. Des Assises nationales se tiendront ainsi les 29 et 30 octobre pour débattre et réfléchir ensemble à une stratégie pour un changement de société.

Tous à Paris le 17 octobre pour la marche nationale CGT pour l’emploi et la dignité !

Lire aussi : L’autre virus à combattre c’est le capitalisme : tous ensemble, marchons pour l’emploi et la dignité !

À propos