Posté le 3 janvier 2020 Par Dans En avant, International Avec 780 Vues

La Fédération Syndicale Mondiale condamne l’attentat américain mené en Irak contre le général iranien Soleimani

Dans une déclaration publiée le 3 janvier, le Secrétariat de la FSM a condamné le raid américain mené à Bagdad qui, entre autres, a tué le général iranien Qassem Soleimani. et qui risque bien de mettre le feu aux poudres dans une région déjà totalement instable.

« Cet acte des États-Unis fait exploser à nouveau le Moyen-Orient et génère de grands dangers à un niveau général. Les impérialistes sont prêts à tout faire pour dépouiller les pays du Moyen-Orient de leurs richesses. », déclare notamment la Fédération Syndicale Mondiale.

L’internationale syndicale de classe réagit à une des plus importantes opérations de « décapitation » jamais menée par les Etats-Unis. Le général Soleimani, chef du corps des « Gardiens de la Révolution » islamique et un des principaux architectes de la défaite en Syrie des groupes terroristes était de facto le numéro 2 iranien. Il a été assassiné par un drone dans un bombardement ciblé, en violation de toutes les dispositions du droit international.

Le risque d’un véritable d’embrasement, voir d’une guerre entre les Etats-Unis et l’Iran, même si le conflit a lieu sur un territoire tiers comme l’Irak, est devenu une réalité, après des années de tension croissante entre les deux pays.

Le Premier ministre démissionnaire irakien Adel Abdoul Mahdi a d’ailleurs fermement condamné vendredi cet assassinat, ajoutant que la frappe américaine qui lui a été fatale constitue une atteinte flagrante aux conditions de la présence américaine en Irak et à la souveraineté de son pays. L’opération américaine, poursuit-il, marque une escalade dangereuse qui « va allumer la mèche d’une guerre destructrice en Irak ».

Lire aussi : Après deux mois de mobilisation en Irak et 420 manifestants tués, le mouvement social oblige le Premier ministre à présenter sa démission

L’Iran et les « nations libres de la région » se vengeront des Etats-Unis, a promis de son côté le président Hassan Rohani, tandis que le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a dénoncé une « escalade extrêmement dangereuse et imprudente ».

Lire aussi : L’internationalisme, valeur fondatrice et toujours vivante de la CGT !

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , ,

À propos