Posté le 6 décembre 2019 Par Dans En avant, International, Luttes Avec 493 Vues

« Votre combat est notre combat » : des syndicats étrangers affiliés à la FSM solidaires de la classe ouvrière française

Les messages de solidarité internationaliste en direction de la classe ouvrière organisée et mobilisée en France se multiplient. Inde, Italie, Grèce, Sénégal, Palestine, Kazakhstan etc… les syndicats affiliés à la Fédération Syndicale Mondiale font entendre leurs voix et affirment leurs soutiens à la lutte impulsée par la CGT en France contre la réforme des retraites.

Nous mettrons à jour cet article régulièrement pour prendre en compte les messages de solidarité qui nous parviennent du monde entier.

Italie

L’Union Syndicale de Base (USB) a exprimé son « soutien et sa solidarité », rappelant que « la classe ouvrière française, après l’appel de la CGT, va descendre dans la rue et arrêter la production, revendiquant ses besoins contemporains contre les recettes du capital, du gouvernement bourgeois de Macron et de l’Union européenne ».

« Nous appelons tous les travailleurs français, quelle que soit leur affiliation syndicale, à participer à la grève du 5 décembre et à ignorer les appels de la nomenclature bureaucratique de la CES qui est alignée sur la classe bourgeoise européenne », rappelle l’USB dans sa déclaration.

Grèce 

Le Front des travailleurs militants (PAME), syndicat de la classe et de masse en Grèce a affirmé sa solidarité avec les travailleurs français en lutte.

« L’attaque des gouvernements [contre] nos salaires, [les] retraites, le droit à la Sécurité sociale qui se déroule tant en Grèce qu’en France, montre que dans tous les pays, nous, les travailleurs, nous avons un adversaire commun : les grands groupes d’entreprises, l’UE, les gouvernements qui veulent [à tout prix] augmenter les profits des monopoles en supprimant ce qui reste des droits des travailleurs », a déclaré le PAME.

« En Grèce aussi, le gouvernement actuel de la ND, poursuivant l’œuvre de Syriza, prépare une nouvelle attaque au droit à la Sécurité sociale », rappelle encore le PAME, avant d’ajouter : « Pour nous, la Sécurité sociale n’est pas une question individuelle de chaque salarié, mais un droit social ».

Sénégal

L’Union des Travailleurs du Sénégal (UTS), affiliée à la FSM, a également apporté son soutien dans un communiqué : « Dans le cadre de la journée d’action contre la réforme des retraites en France, l’union des travailleurs du Sénégal (UTS) renouvelle son soutien aux travailleurs  pour la sauvegarde de leurs acquis et de leurs droits, notamment les syndicats de la CGT. Vive la lutte des travailleurs. Vive l’unité syndicale. »

Inde

La centrale syndicale indienne All India Central Council of Trade unions, a également produit une déclaration de soutien en direction de la classe ouvrière française.

« Nous saluons la combativité du peuple et des travailleurs français en grève contre le démantèlement de la Sécurité sociale par le gouvernement Macron », affirme le communiqué de l’AICCTU.

« Que les travailleurs des France aient décidé de mettre un stop à l’exploitation est évident dans le mouvement gilet jaune et les grèves en cours appelées par les fédérations syndicales les plus conséquentes. », analyse également la centrale syndicale indienne.

Par ailleurs, des syndicats palestiniens et du Kazakhstan ont également apporté leurs soutiens au combat de classe en France.

Lire aussi : la Fédération Syndicale Mondiale solidaire du combat de classe en France

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , ,

À propos