Posté le 16 décembre 2019 Par Dans En avant, Luttes Avec 611 Vues

Réforme des retraites : des Fédérations CGT (Cheminots, Energie, Chimie, Transport) envoient un ultimatum au gouvernement

Quatre des plus puissantes Fédérations CGT ont signé un communique commun offensif le dimanche 15 décembre. Ces fédérations CGT des Cheminots, des Transports, des Mines et de l’Energie, et des Industries chimiques ont donné un ultimatum d’une semaine au gouvernement pour qu’il retire son projet de réforme des retraites.

Lire aussi : Carburant : la CGT appelle à engager l’arrêt des installations de raffinage pétrolier

« La réforme n’a aucun caractère d’urgence financière », déclarent les Fédérations CGT dans leur communiqué, rappelant : « la population est majoritairement hostile à cette réforme ».

« Les salariés de nos branches professionnelles font le sacrifice de leurs salaires au travers d’une grève reconductible. De très nombreux autre salariés font le même sacrifice plusieurs fois par semaine lors des journées d’action interprofessionnelle. », ajoute encore le communiqué, soulignant : « Ce choix difficile pour les familles traduit une très forte hostilité du monde du travail, public comme privé, à cette réforme. »

« Le gouvernement a une semaine » pour retirer son projet de casse des retraites

Point le plus important dans le communiqué commun, les Fédérations CGT déclarent : « le gouvernement dispose d’une semaine pour annoncer le retrait de son projet et la relance de véritables négociations pour l’amélioration du système actuel. C’est sa responsabilité face à une réforme qu’il a construite sans négo, qui mobilise le pays contre lui, et qui a perdu toute crédibilité. »

« Si le premier ministre s’acharne à affirmer que « le pays est perturbé mais pas bloqué », les salariés du public et du privé en tireront la conclusion qu’ils doivent redoubler de mobilisation, démultiplier les appels la grève dans toutes les entreprises et accroitre encore le niveau des manifestations, pour être entendus. », conclu le communiqué.

A bien des égards, cette déclaration offensive confirme l’état de mobilisation générale au sein des Fédérations CGT et du monde du travail en général.

Bien plus, ce communiqué est une réponse nécessaire au besoin vital d’élever le rapport de force et d’entrainer une généralisation de la grève illimitée afin de faire plier ce gouvernement qui n’a visiblement pas encore compris l’ampleur de la force qu’ont les travailleurs lorsqu’ils se mobilisent tous ensemble et en même temps pour bloquer l’économie et le pays.

Lire aussi : Le Premier ministre déclare la guerre sociale, le monde du travail répond par la mobilisation

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

À propos