Posté le 16 décembre 2019 Par Dans En avant, Luttes Avec 1179 Vues

Énergie : pour la CGT, l’ensemble du secteur doit être nationalisé et dirigé par les travailleurs (VIDEO)

« Nous travaillons, nous produisons, nous décidons » : la CGT Energie Paris appelle à nationaliser le secteur de l’Energie et à le placer sous le contrôle des salariés et des usagers

Alors que le gouvernement attaque également le statut et les garanties collectives des électriciens et des gaziers, et accélèrent le démantèlement du secteur de l’Energie en France, voici une vidéo offensive et revendicative de la CGT énergie Paris.

Adresse solennelle de la Cgt-Energie-Paris from Les Films de l’An 2 on Vimeo.

« En 2004 le gouvernement français sous injonction de Bruxelles a décidé d’ouvrir à la concurrence les marchés de l’électricité et du gaz. », rappellent les électriciens et gaziers, expliquant : « Lorsque nous étions service public nous avions un des prix d’électricité et de gaz les moins cher d’Europe et aujourd’hui 13 millions de français sont en situation de précarité énergétique […] »

Lire aussi : A l’approche de l’hiver, 71% des Français n’ont plus les moyens de se chauffer

« Nous étions dans une entreprise publique qui privilégiait le préventif, aujourd’hui nous sommes sur une gestion du risque calculé qui amène et amènera à des drames, la fin de la continuité de l’acheminement de l’énergie. », ajoute encore la CGT Energie Paris

Hausse des prix, casse du secteur, précarisation : à qui la faute ?

« Une baisse drastique des effectifs a eu lieu lors de ces 10 dernières années pour effectivement mettre à mal notre mission de services publics et [la desserte] partout dans tous les foyers français l’électricité et le gaz », nous apprend la vidéo.

De même, « Nous avons assisté aux pillages de nos entreprises. […] L’argent est détourné et pillé par les actionnaires privés [au lieu de servir à l’entretien du réseau, de la sécurité, dans la prévention, des investissements]. » « A titre d’exemple, lors des 10 dernières années, c’est 66 milliards d’euros qui ont été volés des caisses d’EDF et d’Engie au profit des actionnaires privés. Ces sommes là [auraient dû servir] à l’entretien du réseau, à la sécurité, dans les embauches, dans la formation des agents », relève également la CGT Energie de Paris.

Pour la CGT, aucun doute possible : « Il faut bien chercher dans le détournement des milliards et des milliards d’euros qui sont versées aujourd’hui aux actionnaires privés la cause de l’augmentation des prix et de la dégradation du service public ».

Quelles solutions ?

« Il n’y a pas de service public de haut niveau sans un statut de haut niveau. Nous ne sommes pas des privilégiés et nos salaires ne sont surement pas de 4900 euros par mois en moyenne comme prétendument inscrit dans le rapport. Pour nombre de nos collègues, nous sommes largement en dessous des 2000 euros. […] », rappelle la vidéo, cassant net les mensonges proférés par le gouvernement et ses chiens de garde.

« Ce statut permet une desserte 24h sur 24h, 7 jours sur 7, 365 jours sur 365, hiver comme été, au service de la population française », soulignent encore les électriciens et gaziers, avant de donner la solution à la crise énergétique et au démantèlement forcé du secteur.

« Aujourd’hui notre combat consiste à redevenir un véritable service public et à nationaliser tout le secteur de l’énergie en donnant le pvr exclusif de décision aux représentants des salariés et des usagers. », déclare ainsi la CGT énergie de Paris, rappelant son slogan : « Nous travaillons, nous produisons, nous décidons ».

« L’électricité, le gaz c’est pas pour le privé, c’est un droit pour tous les usagers. L’énergie est un bien vital pour la nation et son peuple, elle doit lui appartenir complétement », conclu la vidéo.

Lire aussi : La CGT revendique les coupures spectaculaires d’électricité à Aix

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

À propos